Défini par notre histoire, guidé par notre avenir

Célébrant plus de 100 ans, Whitlock est le reflet de générations de familles qui ont marqué son histoire et qui poursuivent la tradition aujourd’hui. Depuis ses humbles débuts, Whitlock a résisté à l’épreuve du temps et s’engage à honorer son patrimoine tout en étant tourné vers l’avenir afin de fournir à ses membres une expérience dont ils peuvent être fiers.

Charles et Albert Murray

Les frères Charles (1882-1938) et Albert (1887-1974) Murray apprennent les subtilités du golf, l’enseignement et la fabrication de bâtons comme apprentis sous la direction du « doyen des golfeurs professionnels canadiens », George Cumming, du club de golf de Toronto.

Arrivés à Montréal en 1903, Charles et Albert ont tous deux des carrières remarquables, tant comme professionnels réputés que de comme golfeurs hautement titrés : ensemble, ils détiennent quatre victoires à l’Omnium canadien (Charles, en 1906 et en 1911; Albert, en 1908 et en 1913) et douze victoires à l’Omnium du Québec (Charles, dix titres entre 1909 et 1924, une performance incroyable; Albert, en 1910 et en 1930).

Engagés par les pionniers de Whitlock à l’automne 1912 pour sélectionner le meilleur site pour un terrain de golf, Charles et Albert Murray conçoivent le parcours original de neuf trous du Club de golf Whitlock et en dirigent la construction. Son inauguration survient à peine huit mois plus tard, le 24 mai 1913, à la surprise et au ravissement de nombreuses personnes.

Membres du Temple de la renommée du golf du Québec et du Canada, Charles et Albert Murray posent les fondations du parcours de Whitlock. Ensemble, ils réalisent l’aménagement de Kanawaki et du golf municipal de Montréal (jaune) et les modifications au Royal Montréal (Dixie) en vue de l’Omnium canadien de 1926. Les réalisations d’Albert comprennent 33 conceptions et 34 réaménagements, dont le Country Club de Montréal, Laval-sur-le-Lac, Royal Québec (Kent), Val-Morin, Malone et Massena.

Charles & Albert Murray Whitlock Golf
The Darlings of Whitlock

Les Darling de Whitlock

La dynastie Darling commence avec Arthur J. Darling, l’un des fondateurs et premier président de Whitlock. Bien que lui et sa femme, Ellen, ne soient pas reconnus pour leurs prouesses golfiques, leur fils aîné, A.B. (Bill) Darling, remporte onze championnats du club et détient le record du parcours de Whitlock à l’époque.

Bill épouse Dora (Virtue) Darling, dix fois championne du club et quatre fois championne amateur du Québec, et dont la carrière est couronnée par une victoire au championnat canadien en 1936.

Ayant appris le golf à un jeune âge, étant voisins de Whitlock, Bill et Dora s’assurent que leurs enfants s’adonnent tôt à ce sport et mettent en place une aire d’exercice pour les approches et les roulés dans le jardin de la résidence familiale, à l’ombre du parcours de Whitlock.

L’aînée de la famille, Judy (Darling) Evans, entreprend une carrière qui la mènera au Temple de la renommée en remportant le premier de trois championnats junior du Québec à quinze ans, suivi d’un championnat junior canadien, de six championnats amateurs du Québec et de deux victoires consécutives au championnat canadien, en 1960 et en 1961.

Mary (Darling) Chalmers, triple championne junior du Québec et septuple championne du club à Whitlock, remporte en 1979 le championnat du Québec quatre balles avec sa sœur Judy. Michael Darling, neveu de Bill, décroche à quatre reprises les titres de champion junior du Québec et de champion du club à Whitlock.

Pour ses illustres réalisations au golf et ses contributions essentielles à la création et au développement de Whitlock, cette famille mérite, à juste titre, d’être appelée les Darling de Whitlock.

Sanctuaire coopératif Audubon certifié

Whitlock a une longue et fière tradition en matière de protection de l’environnement qui remonte à 1930, lorsqu’un comité est formé pour prendre les premières mesures nécessaires afin d’être reconnu comme sanctuaire d’oiseaux en 1932.

En 1991, Whitlock forme un Comité de l’environnement afin d’étudier l’utilisation de pesticides et d’herbicides et commence à travailler avec la ville de Hudson pour surveiller soigneusement cette utilisation dans des conditions contrôlées. Prompt à prendre des initiatives en matière d’environnement, Whitlock s’engage résolument à explorer d’autres pratiques pour la gestion du parcours et à accroître son efficience afin de réduire son empreinte écologique et de préserver les habitats fauniques.

Cette initiative permet à Whitlock de devenir un sanctuaire coopératif Audubon certifié en 1999. L’un des cinq parcours du Québec à obtenir cette reconnaissance à l’époque (et neuf seulement aujourd’hui), Whitlock doit beaucoup à Susan Jacobsen, présidente du Comité de l’environnement pendant la majeure partie des années 1990. Travaillant étroitement avec le personnel du parcours, Susan joue un rôle primordial dans l’établissement des nombreux massifs qui embellissent le parcours et la plantation de fleurs indigènes dans les aires « hors jeu ». Sa participation à la rénovation des obstacles d’eau des trous no 1 et 9 Sud est déterminante dans l’obtention de la certification Audubon pour les phases de qualité et de conservation de l’eau.

Fort de ses programmes de plantation d’arbres, de préservation et de réhabilitation, Whitlock accroît son engagement environnemental en prêtant une attention particulière à la protection des habitats et des zones écosensibles lors du récent développement du parcours Ouest et du projet résidentiel avoisinant.

Certified Audubon Cooperative Sanctuary Whitlock

Faites partie de la tradition…

128 Côte St-Charles, Hudson, QC, J0P 1H0     |     450.458.5305